Accueil > Notre association > Historique

Historique

Un petit historique succinct permettra une meilleure compréhension du problème tel qu’il se présente dans ce quartier nord de la capitale malgache et du rôle que tient le Centre créé par notre petite sœur Thérèse en 1995.

LE QUARTIER

JPEG - 34.3 ko

Situé dans une zone inondable du premier arrondissement d’Antanarivo, Ankasina est un quartier à vocation rurale, 80% de sa surface étant formée de rizières et de marécages. Il a été constitué suite aux grands assèchements effectués au milieu du XXème siècle.

La population s’élève à environ 12’000 habitants (l’estimation est très imprécise) avec une forte proportion de personnes au chômage et sans qualification. C’est une population très jeune, puisque 40 % de ses habitants ont moins de 15 ans. Le taux de natalité est très élevé et l’espérance de vie basse.
La majeure partie de cette population vit de travaux agricoles, en complément de travaux journaliers. En effet l’aggravation du problème de drainage et la réduction de la surface cultivable ont contraint les cultivateurs à cumuler leur principale fonction avec de petites activités ( fabricants de briques, marchands de légumes, journaliers, artisans, éleveurs, etc.) faisant d’eux des semi-cultivateurs, voire des cultivateurs fictifs.
Les habitations se concentrent le long de la route qui sépare le quartier de la Cité 67 ha et les rizières . Les infrastructures publiques ( bornes-fontaines, bassins-lavoirs, digues, passerelles, canaux d’irrigation, etc.) quand elles fonctionnent sont en nombre insuffisant pour satisfaire les besoins d’une population croulant sous les problèmes. Les entretiens et réparations sont inexistants.
Une enquête menée par l’AFVP ( Association Française des Volontaires du Progrès) a permis de sérier les problèmes que rencontre la population du quartier, confrontée quotidiennement à la misère et l’insalubrité.
- Absence de structure éducative
- Problèmes de malnutrition
- Chômage élevé
- Absence de loisirs
- Vie associative et culturelle inexistante

Malgré tous ces problèmes on peut noter une réelle intention d’agir de la population et les quelques associations existantes en place autour du Fokontany ( mairie du quartier) se mobilisent autour de projets qui attirent la présence d’ONG et parfois d’autres organismes.

HISTORIQUE DU CENTRE

JPEG - 62.9 ko

Thérèse l’Yvonnet petite sœur de la Providence de Ruillé sur Loir (72) est partie en 1995 dans un quartier de Tananarive pour y soutenir les pauvres et les déshérités.
Elle a redonné courage à tous ces miséreux et les a regroupés au sein d’une association de quartier afin de mieux s’organiser. En 1996 elle obtient de la mairie le prêt d’un petit bâtiment avec un bout de terrain pour y installer un centre qui sert essentiellement dans un premier temps de Centre d’Assistance Sociale .
Le Centre de Sœur Thérèse représente ainsi une véritable oasis pour ces 12’000 personnes du quartier d’Ankasina où le salaire mensuel moyen doit être d’environ 5 €. Nous sommes ici dans un des endroits les plus pauvres du monde. Malgré le travail extraordinaire accompli par notre petite sœur les besoins restent cependant énormes et c’est la raison pour laquelle il est important de compléter l’extension du Centre Ankasina. .
Initialement le Centre devait porter secours aux enfants orphelins et déshérités, mais très vite il a pris une vocation d’assistance sanitaire et sociale. Il a fallu s’organiser dans l’urgence tant les besoins sont apparus énormes et vitaux pour ce quartier ; non seulement pour les enfants mais aussi pour les mères et les personnes âgées qui étaient en danger de mort. Ainsi le bâtiment conçu pour les enfants a donc été réorganisé en dispensaire et sœur Thérèse a fait appel à 2 médecins pour venir en aide à ces malheureux.

JPEG - 38.4 ko

Soeur Thérèse a oeuvré pendant 10 ans dans ce quartier délaissé, venant en aide à ces familles déshéritées. Elle a consacré une partie de sa vie au service de la misère et de la pauvreté. Le Centre est le résultat de sa volonté,de son opiniâtreté et de son désir de sauver des vies. Ce Centre est son oeuvre.

Elle a réussi à mobiliser de nombreuses forces en France pour réaliser des infrastructures (dispensaire, réfectoire, salles de classes, bloc sanitaire etc.). Le résultat est exceptionnel. Elle a également mobilisé de nombreuses forces humaines (médecins, infirmières, aides sociales, conseillers pédagogiques etc.).

Nous avons rencontré Soeur Thérèse fin 1999 et avons décidé de l’accompagner dans son action solidaire. Nous essayons depuis cette date d’apporter notre contribution à son action. Notre aide assure les deux-tiers des frais de fonctionnement du Centre, en gardant comme priorité la partie éducative.

Depuis fin 2007, Soeur Thérèse a été rapatrié par sa Congrégation pour cause de santé. Ne ménageant pas son corps, la dureté de ce travail sur le terrain a amoindri sa santé physique. A l’âge de 76 ans elle a passé la main, avec regrets...

Nous devons aujourd’hui continuer à prolonger son action auprès des enfants et des familles sinon elle aura œuvré pour rien.

QUELQUES CHIFFRES

  • + de 200’000 repas (essentiellement du riz) distribués annuellement aux enfants
  • + de 400’000 goûters distribués aux enfants
  • 130 000 € est le budget moyen annuel de fonctionnement du Centre
  • 380 enfants chaque jour en classe répartis en 14 classes.
  • 204 petits en préscolaire (petite,moyenne et grande section)
  • 150 enfants en alphabétisation
  • + de 3000 malades traités annuellement par le dispensaire
  • Une vingtaine d’accouchements au Centre et des centaines de consultations prénatales
  • + de 60 enfants vaccinés par mois
  • + de 100 membres inscrits au planning familial

LES ASSOCIATIONS

L’association CENTRE BETANIA est malgache et représente l’association du quartier. Créée en 1995 , elle fait part des besoins de la population et aide dans la réalisation des projets financés. Elle est dépourvue de tous moyens.Sa présidente franco-malgache est aujourd’hui aussi notre directrice et notre interlocutrice privilégiée pour garantir la bonne utilisation des fonds fournis par les deux autres associations bailleurs de fonds.

L’association LES ENFANTS D’ANKASINA association française caritative loi 1901, présentée précédemment. Créée en décembre 1999 elle compte 350 membres et près de 150 sympathisants. Elle assure aujourd’hui la charge d’une grande partie du fonctionnement du Centre, coordonne toutes les actions humanitaires ( envois containers, médicaments, riz, etc.) .

L’association SOLIDARITE ANKASINA FRANCE qui a été créée par les petites Sœurs de la Providence pour pouvoir récolter des fonds uniquement destinés à Ankasina.

PNG - 200.5 ko

LES PARTENAIRES

Depuis le début de cette belle aventure , différents partenaires français et étrangers sont intervenus à des degrés divers dans des domaines extrêmement variés ( alimentaire, médical, sanitaire etc.) .
Chacun dans leur spécialité, ils ont d’abord aidés Soeur Thèrèse aux moments les plus difficiles et continuent aujourd’hui à nous soutenir.
Un grand merci à tous ceux qui sont encore aujourd’hui à nos côtés pour repousser la misère de ce quartier.

  • SECALINE 1996/97/98 Dons de vivres
  • LA COOPERATION FRANCAISE et L’AFVP( Association Française des Volontaires Du Progrès)
  • LES MEDECINS D’ENGHIEN 95/96/97 Dons médicaments
  • LE CONSEIL REGIONAL D’ILLE DE FRANCE 97/98/99 subventions
  • AMB (29), 2003, 2004 ,2005, 2006
  • SOLIDEV ( RENNES ) 2003, 2004, 2005, 2006
  • LA MUNICIPALITE DE SAINT MAURICE (94) Une subvention en 2003, 2004, 2005, 2006, 2007, 2008,2009,2010,2011,2012
  • LES CONSEILS REGIONAUX BRETAGNE ET ILLE DE FRANCE , 1999, 2000, 2001,2002,
  • LA MUNICIPALITE DE CHARENTON LE PONT (94), 2005, 2006,
  • LE SEDIF (Syndicat Des Eaux D’Ille de France) adduction et construction de bornes à eau dans le quartier, 2003, 2004, 2005,2006,
  • LA SOCIETE AUTODESK 2003, 2004,2005,2006,2007,2008,2009,2010,2011,2012. Dons pour projet infrasructure d’extension du Centre.
  • LES LIONS CLUBS DE l’OUEST ET SON ANTENNE MEDICO, 2005,2006,.2007,2008.
  • LES CONSEILS GENERAUX 35 ET 94, 2005, 2006, 2007,
  • LE ROTARY CLUB DE RENNES, et SAINT BRIEUC 2005, 2007, 2012.
  • L’Ecole N.DAME et IMMACULLE DE SAINT GREGOIRE 2006, 2007, 2008
  • LA FONDATION VEOLIA, 2006 a
  • LA FONDATION TOTAL 2007
  • LES CENTRES LECLERC de la région CENTRE 2009, 2010, 2011, 2012
  • LA FONDATION ABBEE PIERRE pour le logement,
  • L’ASMAE pour la formation du personnel.

L’association LES ENFANTS D’ANKASINA association française caritative loi 1901, présentée précédemment.

Créée en décembre 1999 elle compte 350 membres et près de 150 sympathisants.

Elle assure aujourd’hui la charge des deux tiers du budget de fonctionnement du Centre ( salaire du personnel, nourriture des enfants etc...) .Notre priorité est de garantir la pérennité et le financement de la partie éducative du centre.