Accueil > Actualités > Divers > Premier tour des élections présidentielles

Premier tour des élections présidentielles

Lors de notre dernière mission à Ankasina, nous nous sommes retrouvés involontairement en plein coeur de l’élection présidentielle. En effet ,notre école a été réquisitionnée comme bureau de vote et nous allons passer une journée riche en émotion...

ANKASINA 24 octobre 2013, 17h00
1er tour des élections présidentielles, le centre Bétania est réquisitionné comme bureau de vote par la commission gouvernementale d’organisation du scrutin (CENIT).
L’ensemble du personnel s’est mobilisé pour protéger les locaux sous l’œil attentif de leur coordinatrice en chef, Danièle.
4000 personnes sont attendues. Les menuisiers sont à pied d’œuvre, et confectionnent des cadres sur lesquels on tendra des bâches multicolores.
La cantine est divisée en quatre box.

JPEG - 398.7 ko
JPEG - 444.1 ko

Des feuilles de papiers journal couvrent les murs pour éviter les doigts pleins d’encre. En effet , c’est l’empreinte digitale qui servira de signature après le vote.La peinture des portes vient d’être refaite donc mieux vaut prévenir !

JPEG - 371.5 ko

Petit stress au moment de l’installation du matériel officiel par les autorités : il n’y a pas d’isoloirs ! On cloue rapidement des tissus à l’effigie de la CENIT.
Danièle assistée de Jean-Louis, responsable de la sécurité, donne les consignes de protection des personnes et des locaux pour le lendemain.

ANKASINA 25 octobre 2013, 20h45

Effervescence à notre arrivée ce matin. La cour est pleine de monde, le personnel à son poste. Les forces de police sont postées à l’extérieur de chaque coté du grand portail d’entrée.

JPEG - 657.1 ko

On assiste à un flux ininterrompu le long du canal. La population semble être très mobilisée. Chacun pense que c’est la seule voie possible d’une vraie sortie de crise qui a duré 4 ans, aggravant durablement les difficultés de la Grande Île.
Le Centre reçoit la visite des observateurs internationaux de la communauté d’Afrique Australe. Danièle est rassurée par le commissaire d’arrondissement : le calme prévaut dans la capitale. Les manifestations tant redoutées n’auront finalement pas lieu.
Toute la journée, les électeurs se succèdent dans une sérénité impressionnante. Le scrutin s’achève à 18h00. Commence alors le dépouillement des bulletins dans une ambiance très animée.
Il y avait 33 candidats, et il ne reste plus qu’à attendre les noms des deux vainqueurs qui s’affronteront courant décembre, en espérant que l’avenir s’éclaire pour le pays.
Nous vous informerons bien sûr du déroulement du second tour et des résultats définitifs.